Une centaine de manifestants étaient présents hier pour accueillir le ministre de l’intégration sociale. Willy Borsus était invité au Campus 2000 à l’occasion de la 11ème journée de l’insertion sociale organisée entre autres par la fédération des CPAS. Les manifestants protestaient contre la loi PIIS et l’instauration des services communautaires dans les CPAS.

 

Une centaine de manifestants ont hué l’arrivée du ministre de l’intégration sociale lors de son arrivée au Campus 2000 pour y présenter son discours de clôture à propos de l’accueil des réfugiés.

Bien que la manifestation n’ait rien à voir avec le thème organisé par la fédération des CPAS, CPAS de Liège, province de Liège et ville de Seraing, les manifestants semblaient déterminés à en « découdre  » avec le ministre de l’intégration sociale.

En effet, celui-ci a rendu obligatoire le « Projet individualisé d’intégration sociale » pour tous les usagers CPAS. Ce qui a particulièrement retenu l’attention de la dizaine d’organisation présente est l’instauration d’un service communautaire sans salaire qui peut se faire sur base volontaire mais devient obligatoire une fois signé dans un PIIS.

Les manifestants ont proposé au ministre une boite à outils pour enfants afin de lui proposer un service communautaire pour qu’il se rende, lui aussi, réellement utile à la société. Le ministre Borsus a refusé ce cadeau au grand dam des manifestants.

Publicités